Breton.ne.s et féministes

Breton.ne.s et féministes

Explorer les féminismes en Bretagne.

Aurélie Fontaine

Le podcast qui explore les féminismes en Bretagne et qui décentralise la parole. Tous les mois, deux entretiens ou reportages.

En cours de lecture

Entretien avec Tiphaine Dieumegard, pour expliquer l'intimité aux enfants.

Aujourd’hui on va parler sexe dit féminin et sexe dit masculin avec Tiphaine Dieumegard, sage-femme, militante au planning-familial et bretonne d’adoption, du côté de la Forêt Fouesnan, dans le Finistère sud.
Avec Mathilde Baudy, une amie illustratrice, elles écrivent et dessinent deux livres, qui expliquent le vagin, la vulve, le clitoris, les règles, le pénis, le scrotum, les érections. Deux illustrés de l’intimité pour en expliquer le fonctionnement aux 6-9 ans.
Quand leurs petites filles ont commencé à leur poser des questions sur le vagin, le sang, les poils, elles ont cherché un livre adapté à leurs âges. Elles ne l’ont pas trouvé alors elles l’ont créée !
Le petit illustré de l’intimité de la vulve, du vagin, de l’utérus, du clitoris, des règles etc et le petit illustré de l’intimité du pénis, des testicules, du scrotum, des érections etc sortiront au plus tard en septembre prochain. Il y a une campagne de financement, déjà réussie, mais toujours en cours, jusqu’au 13 février.

Lien vers la campagne : https://fr.ulule.com/petit-illustre-du-sexe-feminin/news/213-286796/?ul_campaign=presale_121058&ul_source=shared-from-Ulule-mail-project.news.created-on---http.referer--&ul_medium=uluid_430749-unknown-202102011007#anchor

Crédit photo : DR.
Chanson Penn Sardin par la chorale féministe MEUFs !

En cours de lecture

Entretien avec Fatima Ouassak et Priscilla Zamord.

Aujourd’hui, c’est un entretien croisé que vous allez entendre, celui de deux militantes féministes, anti-raciste et écologistes. Fatima Ouassak est de Bagnolet, Priscilla Zamord de Rennes. Elles luttent dans le même syndicat de parents, vers le même but : libérer le potentiel politique des mères, et en particulier des mères racisées des quartiers populaires.

On va donc parler de la puissance des mères. Qu’être mère c’est être féministe, qu’être mère, c’est politique.

La puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire, c’est le titre de l’ouvrage de Fatima Ouassak.

« En se solidarisant systématiquement avec leurs enfants, en refusant de jouer un rôle de tampon entre eux et la violence des institutions, en cessant d’être une force d’apaisement socail des relais du système inégalitaire, les mères se feront à leur tour menaces pour l’ordre établi ».
C’est un passage de la quatrième de couverture, qui clairement, donne envie d’en parler plus longuement, ça tombe bien puisque c’est ce que nous allons faire.

Fatima Ouassak est politologue et elle explique en préambule dans son livre, qu’elle écrit en tant que mère, en tant que militante, en tant que fille d’émigrés marocains, en tant que fille d’ouvrière, et en tant qu’habitante de Bagnolet, en Seine Saint Denis. Elle gère une organisation féministe, le réseau classe / genre / race et a co-fondé le Front de mères, le premier syndicat de parents des quartiers populaires.

Priscilla Zamord est rennaise et martiniquaise, élue écologiste à Rennes. Elle a co-fondé une association d’insertion par la culture, La distillerie, présente dans les quartiers populaires de fort de France et à Rennes. Cette militante est aussi à l’origine de la création de la belle déchette, une ressourcerie rennaise.

Priscilla Zamord a rejoint le syndicat du Front de mères, qui parti de Bagnolet, essaime en ce moment un peu partout en France : Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Toulouse, et Rennes donc, avec le Front de mères de rennes.

Episode enregistré à distance.
Crédit photos : DR
Chanson Penn Sardin par la chorale féministe MEUFs !

En cours de lecture

Entretien avec Juliette Rousseau.

Entretien avec Juliette Rousseau, autrice de Lutter ensemble, pour de nouvelles complicités politiques.
Engagée dans plusieurs collectifs féministes, elle a été la porte parole de la coalition climat COP 21, collectif de la société civile créé en 2014 pour préparer la COP 21, et est aussi membre du conseil d’administration d’Attac.
Son ouvrage est un livre dense,riche,qui parle d’alliance entre les luttes. Les luttes féministes, les luttes écologistes, les luttes anti-racistes ou encore anti-validisme.
Dans cet épisode, on discute de rapports de domination, de comment les déconstruire. De son propre cheminement, pour tenter d’exploser les relations de dominants-dominés. D'éco-féminisme, comme un exemple d'alliance des luttes entre écologie et féminisme. De sexisme dans les milieux militants.
Juliette Rousseau montre aussi, ici et dans son livre, des exemples de collectifs qui agissent dans ce sens.
Cet épisode c'est aussi l'occasion d'un concours, pour gagner son livre. Ouvrage à gagner via les pages Facebook et Instagram de Breton.ne.s et féministes.
Crédit photo : DR
Chanson Penn Sardin par la chorale féministe MEUFs!
Lutter ensemble, pour de nouvelles complicités politiques, éditions Cambourakis, 2018. En poche en avril 2021.

En cours de lecture

Entretien avec Bulot, cyber-féministe.

Entretien avec Bulot,cyber-féministe.
Le cyber-féminisme aujourd’hui ça englobe plusieurs éléments, selon la définition qu’on souhaite lui donner. Cela peut être du hacking, le militantisme, disons, de la vraie vie, qui se prolonge sur internet, via par exemple les réseaux sociaux, les blogs, les newsletters féministes etc et aussi une définition, plus historique, qui date des années 1990, et qui est très spécifique à cette époque.
On peut le décrire comme un mouvement féministe qui utilise le web et les technologies informatiques pour lutter contre les inégalites femmes-hommes.
Il y a particulièrement deux éléments fondateurs du cyber-féminisme. D’abord le cyborg manifesto de Donna Harraway, publié en 1984, qui déconstruit l’opposition entre féminin et technologie, et qui est considéré comme le pilier du cyber-féminisme.
Il y a ensuite le collectif d’artistes australiennes VNS Matrix, toujours dans les années 1990, qui utilise l’informatique pour leurs revendications féministes.

En fait, ces cyber-féministes voyaient dans le web l’occasion de faire éclater l’identité féminine traditionnelle. Mais ça n’a pas vraiment fonctionné, du moins pas encore.

Crédit photo : DR.
Chanson Penn Sardin par la chorale féministe MEUFs!
Pour en apprendre encore plus sur le cyber-féminisme :
https://pantherepremiere.org/texte/pas-dinternet-feministe-sans-serveurs-feministes/
https://hybristheatre.files.wordpress.com/2010/08/manifeste-cyborg.pdf
https://www.lesinrocks.com/2016/01/31/actualite/actualite/qui-est-donna-haraway-la-pionniere-du-cyberfeminisme/
Le jeux video Hey baby
Le compte Instagram Exposure therapy

En cours de lecture

Reportage avec Mamaouez, le laboratoire du féminin.

Dans ce reportage, on passe l'après-midi avec le collectif Mamaouez, à Pléchâtel, en Ille-et-Vilaine. Mamaouez (maouez veut dire femme en breton) c'est des ateliers pour discuter autour des tabous du corps, pour apprendre comment son corps fonctionne, pour se le réapproprier,le regarder, se découvrir et avoir confiance.
Ici, on parle plus particulièrement des cycles menstruels, des émotions liées aux règles, du vagin, de l'utérus, de sororité, de cheminement sur son corps et de contraception.
Photo : Cécile Demessine, du collectif Mamaouez. Crédit DR.
Chanson Penn Sardin chantée par la chorale féministe MEUFs !
Le site Internet de Mamaouez : mamaouez.com